Ils sont parmi nous !

· OVNI

Près du barrage le Texas de Mansfield Mission infernal

Date: 1968

Temps:soirée

C W Hickman voir un véhicule lumineux et ovale atterrir au sol. L’objet possède 4 pattes et mesure 40 pieds de diamètre. une porte s’ouvre, et émergé 4 femmes et 2 hommes ; les femmes ont 6 pieds de hauteur, elle sont minces, avec des cheveux bouclés accompagné d’un bandeaux de 3 pouces de larges et étaient habillées dans des costumes en deux pièces avec les jupes courtes et un chemisiers pour le hautes , elles lui ont demandé de resté calme et après il fut escorté à leur engin. Les hommes sont restés silencieux et étaient de teints foncés, mais portaient des uniformes bien ajustés. Il arriva à bord du vaisseau dans une grande salle centrale, puis dans une plus petite pièce voisine où on lui a obligé à subir une vaporisation d’une certaine poudre blanche, après quoi ses vêtements ont été enlevés. Il a été épongé avec un fluide tout en étant surveillé par un petit dispositif qui ressemblait à un appareil-photo. Le vaisseau a décollé, pour arrivé à sa destination après un vol de court duré. Il a été affairé dans un bâtiment blanc qui est plus long que large, dans un paysage couvert de sable blanc. Dans le bâtiment il a vu un équipement électronique très complexe. Il n’a senti aucune peur, mais croit avoir reçu une  forte dose de sédatifs. Il croit qu’il a pu également avoir été sexuellement molesté. Il a été alors ramené à bord de l’engin et retourné de nouveau, à l’emplacement où il avait été enlevé. Il n’a souffert d’aucun mauvais séquelle de son retour mais a développé une pneumonie environ 3 semaines plus tard. Le sentiment de l’expérience l’a bouleversé, bien qu’il raconte avoir vu plus tard une des femmes dans un supermarché à Austin au Texas ; il a avoué au journaliste du journal local.« OH, elles se trouvent justement ici avec nous. Elles sont tout autour de nous, »

avril 1968
Source : Jack Unger pour le Calvert Tribune

Commentaire Donald Cyr UFO:

Le texte que voici est une traduction sommaire. Je remercie Albert S. Rosales pour m’avoir donné la permission de faire une version en français. D’ailleurs je vous invite à visité son catalogue des apparitions d’humanoïde.

 

«Commentaire Donald Cyr UFO: Notre  première idée serait de croire que les extraterrestres vivent parmi nous. Mais j’ai le sentiment que s’est beaucoup plus simple que ça. Peut être que le problème est beaucoup plus humain. La question que je me pose est-il possible que les témoins soient manipulés par des groupes obscure . Seul les services secrets auraient le pouvoir de se livré à une manipulation orchestrée d’envergure. Mais dans qu’elle but?
 
Par une nuit de juillet 1951, le Français Pierre Monnet, âgés de 19 ans, roule à bicyclette sur la nationale 7 qui traverse le petit village de Courthezon afin de se rendre dans la ville d’Orange d`où il habite. Soudain, il est télé-porté à  une distance de 5 km dans une vaste carrière. Devant lui, une soucoupe volante lumineuse de 3 m de hauteur et 25 m de diamètre qui flotte à 50 cm du sol et brille, par battements lents, une lueur blanc argent bleuté. Tout est très silencieux. Quatre Extraterrestres grands, aux cheveux blonds, beaux, en combinaisons métalliques, lui remettent par télépathie pendant 20 minutes de l’information sur leur civilisation. Les êtres qu’il rencontre sont tous originaires de Véga, de la constellation de la Lyre. Cette étoile comprend un système solaire, composé de quatorze planètes, dont neuf seraient habitées. Le volume de la planète de ces Végans serait d’environ 20 fois celui de la Terre. Ils divulguent notamment à Pierre Monnet qu’ils possèdent une base située à l’intérieur même de l’un des anneaux de la planète Saturne.  » SILXTRA  » serait le nom donné à la fois au vaisseau commandant leur flotte stationnée sur cette base, et à leur planétoïde en orbite autour du système de Véga. Les extraterrestres révèlent à notre contacté Pierre Monnet la nécessiter de stopper la chute folle de notre civilisation et de faire entrer la Terre dans la confédération interplanétaire. Pierre Monnet ne publiera son premier livre, Les extraterrestres m’ont dit, que 27 ans plus tard, sois en 1978. À partir de 1974, Pierre Monnet affirme qu’il est de nouveau en contact avec ses Végans. Pierre Monnet a la chance d’apercevoir de nouveau ses interlocuteurs un samedi matin, vers 10 h, à une station-service située en pleine ville, il voit deux êtres semblables à ceux de 1951 faisant le plein d’une Renault 16 gris métallisé, flambant neuve, immatriculée en WW. Que ça sois au supermarché ou une station-service comment peut-ont croire encore qu’on a eu à faire à des extraterrestres en plus d’avoir eu un enlèvement troublent?

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :