Un bien étrange météore au lac Saint-Pierre

· OVNI

Commentaire Donald Cyr UFO: Voici un article qui parut dans le journal La Minerve dans la section lecteur, le 3 janvier 1828. Un lecteur nous raconte son observation d’un phénomène bizarre près du lac Saint- Pierre au Québec..

***

La Minerve, Montréal, 3 janvier 1828

Météore- Le peuple aime le merveilleux, et peu de chose excite quelques fois ses craintes et ses alarmes; une étoile tombante ou autre météore de cette espèce jette souvent les habitants des campagnes dans l’épouvante et la consternation, et ils pronostiquent ordinairement des calamités et des fléaux publics. Sans m’arrêter à ces fables et à ces contes ridicules qui circulent toujours parmi les personnes peu instruites, et qu’elles croient assez répandues, parce qu’elle ont entendu affirmer ces sublimes vérités par leur vénérables aveux, il n’est pas moins vrai de dire qu’il y a dans la nature des choses qui étonnent et qui frappent sensiblement l’imagination dans le temps qu’elle arrivent, quoique les causes en soient suffisamment connues.

Tel fut, vers la fin du mois de septembre un phénomène aérien qui a été aperçu en la paroisse d’Yamachiche, par plusieurs personnes, au récit desquels on peut très certainement s’en rapporter.

Ce météore fut aperçu au moment où le soleil se levait, et venait du côté du lac St-Pierre, et continuait sa route en ligne directe vers le nord, à la hauteur de 25 pieds ou environ. Sa grosseur était à peu près semblable à celle d’un quart de trois minots, et il pouvait avoir environ six pieds de longueur, et laissait derrière lui, une longue trainée ou queue enflammée, de laquelle sortait une multitude étonnante de flammèches et d’étincelles.

Les personnes qui virent ce rare phénomène, quoi qu’effrayées par son apparition subite, le poursuivirent de leur yeux, aussi loin qu’elles purent, et ont assuré. Et affirmé qu’il continua sa route toujours dans la même direction et à la même distance de la terre, et qu’il fut pareillement aperçu par des habitants éloignés de trois lieues de ces premiers et toujours à la même hauteur, et dans la même direction, ce que j’aurais de la peine à croire si le témoignage de plusieurs personnes dignes de fois, N’affirmait le fait ; car pour l’ordinaire, ces sortes de météores, principalement quand ils sont élevées, poursuivent leur course en se précipitant vers la terre, jusqu’à ce qu’ils l’atteignent et s’y arrêtent. Il est très probable que ce météore a pris son origine dans les eaux bourbeuse et croupissantes des longues battues du lac St-Pierre d’où il paraissait venir : mais pourquoi cette route toujours dans la même direction? Pourquoi ce météore paraissait il si enflammé à une heure ou le soleil commençait à réjouir notre horizon de ses premiers rayons ? et pourquoi paraissait il également et à une même distance de tous ceux qui le virent, dans un espace de trois lieues? Assurément il n’y a rien que de naturel dans tout ce la, quoique souvent toute les causes n’en soient pas parfaitement connue; car la nature emploie fréquemment dans les petites opérations comme dans les grandes, diverses causes, pour ne produire qu’un seul et même effet. Soit donc que les rayons du soleil étant peints sur quelque nuage, ayant produit cette merveille ainsi que le pensent plusieurs personnes, avec les quelles cependant je diffère d’opinion, vu cette longue trainée ou queue enflammée, de la quelle il sortait une si grande quantité d’étincelle, et soit aussi qu’une partie ou quantité d’air enflammé par le feu électrique, ait été cause de ce phénomène; ou enfin comme je le crois plus vraisemblable, les vapeurs ou exhalaison de la terre, il n’en est pas moins vrai de dire, que pareilles choses causent un certain effroi et saisissement aux personnes qui sont témoins oculaires quoi qu’elles un connaissent suffisamment les causes.

APERTUS.

***

Commentaire Donald Cyr UFO:

Le mot latin Apertus signifie ouvert, notre lecteur nous lance le message d’un témoin à l’esprit ouvert.

La population de l’époque était peu instruite et très peu de gens avaient la chance de savoir parler le latin. Je me demande si ce n’est pas le curé de la paroisse Yamachiche qui a écrit au journal. Si j’ai bien compris l’observation a eu lieu un beau matin à la fin du mois de septembres 1828. Le 30 septembre 1828 était un mardi. L’objet se déplaçait de façon horizontale et non de haut en bas comme le fait un véritable météore. La chose crachait sur la partie arrière une fumée avec flamme et étincelle. Sa ressemble plus à un réacteur de fusée qu’un météore. Le témoin fait l’hypothèse que le phénomène prend c,est origine au lac Saint-Pierre. Il écrit aussi que la chose se manifeste toujours à la même direction. Ce qui me laisse croire que c’est pas la première fois que s’arrive.

Le lac Saint Pierre n’est pas le seul lieu ou des étoiles se déplacent à basse altitude. Le phénomène se manifesta aussi au Petit Lac Magog dans les années 70. C’est en 1975 que le phénomène se manifesta le plus.

Lac Ontario

Photo prise au lac Ontario dans les années 70 d’étoiles volent à basse altitude. L’image a été prise avec un film infra-rouge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :