Les traqueurs sidéraux à Saint Sauveur des Monts, Québec, en 1951 !

· OVNI

   

Commentaire Donald Cyr UFO : J’aimerai vous raconté un évènement d’une poursuite infernale qui s’est passé à Saint Sauveur des Monts et complètement oublié du grand publique. J’ai eu la chance de le trouvé dans les archives nationale du Québec dans un vieux article de journal. C’est l’histoire d’une famille accompagné d’amis qui on eux la peur de leur vies. Monsieur Valery Patry qui est chauffeur de taxi de métier. Il revenait de Saint-Alphonse justement dans son taxi avec ça femme Doris et un ami de la famille René Beaulieu avec ça fiancé Annette Forget. Ils étaient à peu près à 4 milles de Saint Sauveur quand le groupe aperçut au-dessus des arbres une lueur étrange. L’objet avait la forme d’un œuf.

                                                                                    ***

Le Petit Journal, 4 mars 1951

Des citoyens de St-Sauveur disent avoir aperçu une soucoupe volante.

Le village de St-Sauveur-des-Monts est déjà populaire à plus d’un point de vu, et grâce à ses carnavals d’hiver, sa renommée s’étend a travers l’Amérique. S’il manquait toutefois quelque chose à sa célébrité. Il vient de le trouver. En effet, il y a quelques semaines, St-Sauveur était survolé par une soucoupe volante.

On pourra songer à un bobard, à un nouveau genre de propagande, mais rien n’est plus sérieux que cette histoire de soucoupe, si l’on en juge par les révélations faites par des citoyens de l’endroit. Tout à fait reconnus dignes de créance par leurs concitoyens. Ces citoyens de bonne loi affirment avoir vu survoler leur village et les environs, un soir récent, vers onze heures, un objet étrange, qu’ils ont aussitôt qualifié spontanément de soucoupe volante, à cause de sa forme et de sa trajectoire.

Les détails de cette aventure courent maintenant les rue de St-Sauveur, mais quoi de mieux qu’obtenir le récit même du principal témoin. M. Valery Patry, propriétaire de taxis ? Ce soir-là, donc m. Patry revenais de St-Adolphe, en passant par Morin Heights, dans l .un de ses taxis, accompagné de sa femme, doris, et de deux amis, un jeune homme du nom de René Beaulieu et sa fiancée Mlle Annette Forget. A environ quatre milles de st-sauveur, il aperçut une lueur au-dessus des arbres, le long d’un flanc de montagne. A sa droite. Intrigué et croyant à des braconniers chassant le chevreuil au projecteur, il chercha la provenance de cette étrange lumière rougeâtre. Levant les yeux, il aperçut dans le ciel cet objet qu’il devait décrire plus tard comme étant une soucoupe volante. L. objet voyageait `s une assez grande vitesse ; de loin, la forme en était ronde, mais arrivé au-dessus de l’auto. Le phénomène était plutôt en forme d’œuf et il semblait légèrement bombé. Il s’en dégageait une forte lueur rougeâtre, plus intense à une extrémité qu’à l’autre.

Le plus inexplicable fut que la soucoupe qui semblait sortir d’entre deux montagnes voyages en une ligne courbe assez accentuée, puis s’arrêta soudain et rebroussa chemin, suivant la même trajectoire.

Un avion, rappelle M. Patry, doit effectuer une courbe pour tourner. Mais ce que j`ai vu s`est tout bonnement arrêté, est resté immobile pendant quatre ou cinq secondes, puis a repris son chemin en sens inverses, retournant d’où il était venu.

Bouleversé par cette apparition notre homme a arrêté sans avis et en a ouvert la portière. Il peut donc affirmer que la soucoupe n’émettait aucun bruit, sifflement ou grondement. Qu’elle était absolument silencieuse. La nuit était sombre, sans lune ni étoile, mais le ciel, était dégarni de nuages, comme on peut en provoquer avec le feu d’un projecteur. D’ailleurs tous affirme M. Patry, la lumière venait d’en haut, et non d’en bas. L’objet a disparue entre deux montagnes et le jeune homme continua son chemin. Dans l’auto sa femme et les deux voyageurs, ses amis étaient très nerveux. L’objet dans le ciel les avait véritablement effrayés.

Puis, arrivés près du cimetière à un endroit qui domine le village. La soucoupe apparut de nouveau. Cette fois elle semblait sortir de derrière la côte 69, bien connue des fervents du ski. Elle contourna celle-ci, et vint en direction de l’auto. Patry stoppa immédiatement, éteignit ses phares, et tous les occupants sortirent sur la route pour mieux observer ce qui se passerait. Mais la soucoupe semblait à plus basse altitude. Les femmes se mirent à crier, et on rembarqua pêlemêle dans le véhicule. M. Patry avoue qu’il était aussi effrayé que les autres. Vitement il démarra, mais en ce faisant il remarqua que l’objet s’était arrêté de nouveau quelques secondes et qu’il rebroussait chemin une autre fois. De nouveau il fila à une vitesse folle vers le vallon situé entre la côte 69 et la montagne Piedmont. Il sembla contourner la côte 69 et disparaître à l’arrière. M. Patry entra dans le village en trombe et alla réveiller un de ses amis pour lui faire voir l’étrange phénomène s’il se produisait de nouveau mais ce fut peine perdue, la soucoupe ne parvient pas. Il  estime que l’appareil pourrait avoir environ cinquante pieds de diamètres, et qu`il voyageait à une vitesse d’au moins de six à 7 milles à l’heure. Ce qui le frappa encore davantage, c`est l’arrêt subite effectué par la soucoupe volante en plein air. Pendant plusieurs jours après ce soir   mémorable, M. Patry

Garda le silence et demanda à ses amis d’en faire autant. Il craignait, comme il craint encore un peu aujourd`hui, de faire rire de lui par les incrédules. Mais on a qu’à voir l’angoisse l’étreignant chaque fois qu’il parle de cette apparition pour se rendre compte qu’il a vu là un phénomène inexplicable, qu`il n’est pas près d`oublier. Cependant ses dires son corroborés d’étonnante façon. Un couple qu’il connaissait à peine auparavant.

Dans la maison des Patry : M. Valery Patry, tenant sur ses genoux l’ainée de ses enfants, la petite Susanne : au centre, Mme Patry, et à droite, le chef de police, M. Joseph Thomas.

 

                                                                                                                                                                                                       DES CITOYENS DE…

M. et Mme Bradbird, déclarèrent à des amis du village qu’ils ont, eux aussi, aperçu la soucoupe, à peu près au même temps. Ils revenaient de Christieville et voyageaient par le même chemin Morin Heights. Ils devaient être à quelques minutes de distance avec M. Patry, car leur récit confirme le sien. Ils décrivent l’objet mystérieux  dela même façon et situent sa trajectoire dans la même orbite. Eux aussi sont terrifiés et n’osent en parler. Comme leurs amis sont incrédules. Ils préfèrent ne pas s’aventuré trop loin, et voila pourquoi que la nouvelle met quelques temps à s’accréditer.

Une rapide enquête vérifie les déclarations de M. Valory Patry. Le récit de sa femme coïncide avec le sien. De même que celui des deux témoins, ses voyageurs. M. René Beaulieu et Mlle Annette Forget.

Le chef de police lui-même, M Joseph Thomas, admet qu’il a entendu raconter l’histoire et qu’il la croit véridique.

Chez le marchand J.Stanislas Bélisle. Le plus important de St-Sauveur, la sincérité de Val. Patry, comme on l’appelle là-bas, est confirmée. M. Bélisle n’a rien vu, mais il « entendu de nombreuses discussions dans son magasin. On ne semble pas douter que les témoins aient bien vu un étrange objet dans le ciel. On ne veut pas affirmer avoir vu une soucoupe volante, mais on admet que quelques chose a été vu et que ce quelque chose agissait de bien curieuse façon.

Dans tout le village, il y a un courant d’inquiétude. On ne sait pas trop bien ce que cette intempestive visite le ciel de St-Sauveur peut signifier, mais chose certaine, on ne souhaite pas la voir se renouveler.

Le marchand Paul Rodrigue, de St-Sauveur Lumber, est plus  sceptique et refuse de se prononcer carrément. Mais il admet :

Les Bradbird sont des gens intègres. Je sais ce que ça peut être que cet objet… mais C’est sûrement quelque chose de pas ordinaire. ¨ Il ne veut pas en dire plus long.

La difficulté qu’il peut y avoir à identifier un tel objet dans le ciel peut expliquer la réticence des gens de st-Sauveur. Mais il reste à tirer cette vague conclusion qu’un mystérieux phénomène s’est produit, qui ne peut être expliqué par les moyens normaux. Cet ¨appareil¨ émettant une lueur et sillonnant le ciel de façon aussi étrange, possède, on le suppose, une identité. Pour l’instant, on ne peut que lui attribuer celle d’une soucoupe volante, puisque toute autre description serait inexacte. Des témoins sincères nous assurent de sa présence, de ses agissements. De son apparence. Possédant cette connaissance, il reste à chacun de tirer sa propre conclusion, forcément une affaire de goût, de tempérament et de disposition.

 

 Voir la suite:

Un commentaire

Comments RSS
  1. M. Morin

    . Laval, 24 septembre 2012 Monsieur Donald Cyr, En vous remerciant pour votre coopration. Mes sincres salutations. M. Morin Ovni-Qubec

    Date: Mon, 24 Sep 2012 18:07:02 +0000 To: ovniquebec@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :