Problèmes mécaniques pour les cosmonautes qui on toucher terre à Saint-Jean d’Iberville, Québec.

· OVNI
IBERVILLE

D’après la mère et le jeune garçon c’est le dessin qui ressemble le plus aux silhouettes aperçues dans le véhicule et à l’extérieur.

Jeudi le 25 septembre 1969 vers 10 heures 30 du soir à Saint-Jean Iberville Québec. Dans la courbe du boulevard du Séminaire pour se diriger vers le boulevard Vanier. Un jeune adolescent Michel Langlois qui accompagnait sa mère en automobile était à la recherche de leur chien ¨cocker¨ Nos deux témoins portaient une grande attentions très prudent et examinaient à ce moment le champ  tout près` du boulevard du Séminaire. A se moment la, les deux était assis dans l’auto avec les phares allumées lorsque tout à coup dans le champ quelques chose captiva l’attention dû jeune garçon et de ça mère.

DESSIN ST-JEAN IBERVILLE

Quelque chose de lumineux se trouva devant eux. La mère freina brusquement pour mieux observer l’étrange chose et stoppa le moteur. Les témoins se trouvaient à moins de 500 pieds de l’objet qui ressemblait à une grosse boule bleu clair. L’engin devait avoir 40 pieds de diamètres. Et trois silhouettes d’aux moins de six pieds se trouvaient à peine à quelques pas de se qui semblait être un vaisseau spatial. D’autres silhouettes était aussi aperçut à l’intérieur de l’engin.

ST-JEAN IBERVILLE-1

Maquette en papier fabriqué par le jeune Michel Langlois de l’ovni.

Le jeune garçon voulu descendre de l’auto pour mieux observer l’objet mais ça mère refusa. Les êtres qui étaient à l’extérieur semblaient chercher quelque chose sur le sol. La mère et le garçon on eu l’impression que les hommes à l’intérieur de l’engin avaient remarqué leur présence. Le vaisseau avait une bordure vitrée tout au tour du véhicule. La partie supérieure de l’objet était transparente. Les êtres étaient grands et minces mais bien proportionné. Les hommes portaient tous des casques qui recouvraient complètement leurs têtes. A l’intérieur les êtres semblaient effectuer des travaux avec des instruments mais les témoins ne pouvaient pas les distingués. Après trois minutes d’observation la mère décida d’allé chercher son mari.

Carte Saint-Jean Iberville

Une fois arrivé à la maison la famille retrouva le chien dans une rue voisine. Après le père accepta d’allé voir l’engin. Mais le vaisseau avait disparu avec son équipage. Les trois membres de la famille ont descendus de l’auto et inspectaient les lieux. Tout semblait normal.

TRACE AU SOL IBERVILLE 1969

Photos de Jacques Roussin.

 Enquêteurs: Rachel Pigeons, René Pigeon, Jacques Roussin, Jean Casault.

2 commentaires

Comments RSS
  1. Daniel blais loi

    Donald pour quoi ne parle tu pas de l’année 1972 avec ton père

    • Donald Cyr UFO

      Le public n’est pas encore près pour l’instant. Et moi non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :