Les intrus dans l`ombre de la nuit

Commentaire Donald Cyr UFO: 

C’est l’un de mes, correspondant qui m’envoyais cette brochure qui datait déjà de quelques années au moment que je l’ai reçu. J’ai écris à trois reprises pour avoir plus d’informations sur ce cas et peut-être même faire une contre enquête. Mais malheureusement je n’ai jamais eu de réponse. Je suis convaincu que mes lettres se rendaient bien à destination parce que j’avais écrit mon adresse de retour et je n’ai jamais rien reçu. Cette brochure na jamais été enregistré a la bibliothèque nationale du Québec, et je trouve important que ce cas ne tombe pas dans l’oubli. J’ai écrit plusieurs fois aux archives et le ministère de l’Éducation pour les sensibiliser que ça serait important d’enregistré tous les cas de troisième type mais sans succès.

 

C.R.U.

C.R.U.

GENRE D`ENQUÊTE :
Rencontre rapprochée troisième type avec atterrissage, et contact empreinte de pas insolites accompagner de paralysie

DOSSIER NO : 01964-9 rr-3-a.cet.t.e.e.p.p.p.emes.

CONFIDENTIEL

ENQUÊTEUR :
M.Y. LALUMIÈRE M.R. BRULE (C.R.A.S.)

***

L’histoire que nous allons vous décrire sur ces quelques pages, est l’histoire de Mme. Gaétane âgées de neuf ans à l’époque où elle dut vivre une dure et pénible réalité. Celle d’une rencontre rapprochée du 3e type. Et bien c’est une observation d’ovnis mais avec observation des occupants ou contact avec eux-mêmes. Avec atterrissage, Trace sur le sol, empreint de pas insolite, etc. Dans le cas qui nous regarde, il semblerait qu’il aurait eu effet de paralysie physique, accompagnée de phénomènes psychologiques. Enregistrement mental d’effets sonores, et de communication extraterrestres en plus du contact avec des extraterrestres, des traces sur le sol, empreinte de pas, est expériences diverses. Bien entendue que Mme Gaétane……, aujourd’hui, âgée de 27 ans, mariée. Mène une vie rangée sans histoire. Jouissant d’une bonne réputation. Bref, cette histoire se déroule durant la jeunesse de Mme. Vivant dans la crainte qu’un jour, elle puisse rencontrer le diable, dont sa grand-mère lui avait déjà parlé auparavant. Provocant chez Mme……, qui était jeune, une sorte de phobie et de stress. L’histoire se déroule durant la nuit, alors que tous dormaient. À Saint-René, près de Saint-Georges de Beauce Québec.

***

GAÉTANE  (RÉSUME)

Un soir de l`été 1964 le témoin qui avait 9 ans à l`époque a entendu un cillement aigu et un bruit d`enfer et remarqua que les vitres tremblaient. Il était vers 11 heures. Le témoin a entendu la soucoupe atterrir. La porte de cave n`était jamais barré. C`était une descente de cave, ils pouvaient entrer la et monter  à la cuisine. Le témoin a entendu la porte de cave ouvrir et pensait que se serait ses sœurs qui voulaient lui faire peur, parce-qu`elle se couchait tard le soir. Ça monter l`escalier, le témoin a entendu les pas comme si ça trainait de la patte. Ça entrer dans la chambre de ses sœurs, ça ressorti, là ça ouvre la  porte de ces frères, le témoin entendait le plancher craquer le témoin sentait que ça s`en allait à sa chambre. Le témoin a mis son drap par-dessus sa tête et avait peur.

Ils sont venus a côté du lit. Le témoin les voyaient au travers de son drap, ils étaient 3, ils passaient des espèces d`appareils au-dessus de son lit. Le témoin voyait des ombres au travers de son drap. Ils ont fini par sortir ils ont été voir ses frères dans leurs lits. Quand ils sont repartis, ils ont redescendu en bas, pis là, le témoin a entendu la soucoupe repartir. Là ca fait un vacarme, les oreilles voulaient lui percer. (J`ai pas raconté cela à personne)

 

 

DEUX ANS PLUS TARD : (1966)

Le même manège se reproduit. Ont étaient allé se coucher, on se couchait dans le même lit, dans la même chambre que s`arrivé.  Ça sifflait, les vitres tremblaient sa sœur lui dit : réveille-toi, réveille-toi, t`entend-tu. Il y a quelqu`un. Ben oui j`entend laisse-moi dormir. Ces comme si je refusais de resté éveillé. Là sa sœur un peu plus fantasme qu`elle  s`est assis dans le lit, elle les a entendu entrer et venir a coté de sa porte de sa chambre.  Et a dit ; je vais toujours bien voir qui es-ce que s`est. Là, elle s`est réveillé dans son lit, elle était engourdie, elle a entendu la soucoupe repartir.

Le lendemain matin, ils ont vu des grandes traces dans le clos du voisin, un gros rond tout brûlé, elle a vu un vieux garçon qui restait la deuxième maison plus loin. Il a dit : Je ne sais pas quel avion qui est passé hier au soir, les vitres craquaient, les oreilles voulaient m`ouvrir.

 

PHÉNOMÈNE TYPE RR3

 

ENQUÊTEUR : ROBERT BRULE

COLLABORATEUR : LOUISE BONIN

SUPERVISION : Y. LALUMIÈRE

DATE DE L`ENQUÊTE : 17-06-82

TÉMOIN …..GAÉTANE

ÉTAT CIVIL…..MARIER

DATE DE L`OBSERVATION……MINUIT 30

LIEU…….BEAUCE, QUÉBEC

VILLAGE…….SAINT-RENÉ PRÈS DE SAINT-GEORGES

ANNÉE…..1964

ÂGES DU TÉMOIN….9 ANS

ÂGES AU MOMENT DE L`ENQUÊTE……27 ANS

NIVEAU DE CONNAISSANCE EN MATIÈRE D`OVNI……AUCUNE

Empreinte

C.R.A.S.                                                                  CIJ64-3

QUESTIONNAIRE

*Est-ce la première observation que vous faites : Oui.

*Avez-vous lu des publications relatives aux phénomènes : Non.

———————————————————————————-

-Renseignement concernant les humanoïdes.

*Taille approximative : 3 pieds ½ à 4 pieds.

*Étaient-ils vêtus d’une combinaison : Je ne pourrais pas le dire.

*Qu’elle couleur : Je ne sais pas.

*Portaient-ils des bottes ou des gants : Non.

*Détail  du visage : Ila avaient une grosse tête.

*A-t-on relevé des traces au sol : Oui quand c’est arrivé a ma sœur.

* les qu’elles : Un gros rond tout brûlé.

*Y avait-il des empruntes : Oui.

*Les qu’elles : Cela n’avait pas l’air d’un pied c’était assez grand il avait comme trois petites orteils courtes et une longue il avait comme un trou au centre c, était rond ce n’était pas une emprunte d’animaux. Référence voir croquis (Dossier C.R.A.S. 245).

*Les as-tu vus : Je n’ai pas pu les regarder.

Cher vous personne ne s’en est aperçus sauf toi : non.

*Etait-il grands non : il n’était pas tellement grand.

*Quand ils sont allés pour ta sœur est-ce que tu en as eu connaissance : oui.

Portaient-ils un casque : non.

Quand tu as entendu la soucoupe repartir as-tu essayé d’aller voir : non j’avais trop peur.

T’ont’ il fait mal : non.

La deuxième fois ils n’ont pas parlé : non mais ils communiquaient entre eux. J’entendais des sons.

Les as-tu vus de dos : non.

Avez-vous entendu parler des voisins qui auraient vu où entendu des choses semblables : oui.

Un vieux garçon qui reste la dernière maison plus loin, il dit je ne sais pas qu’elle sorte d’avion qui est passé au-dessus de la maison hier soir. Les vitres chaiquaient et les  oreilles voulaient m’ouvrir.

A ce moment la pensait tu que cela pouvait être un ovni :

Non même pas je ne savais pas que cela existait.

Quel âge avais-tu :

9 ans.

Et ta sœur :

14 ans.

Qu’est que tes parents ont fait quand ils ont vus les traces :

Mon père a mis un cadenas sur la porte.

T’ont-ils touchers :

Non.

Combien de temps sont-ils restés près de toi :

Une bonne 20 minute.

Que faisaient-ils :

Ils ont passé des appareils au-dessus du lit.

Combien étaient-ils :

3

Combien y avaient-ils de traces sur le terrain du voisin :

1

C.R.A.S.

o1964-9

Questionnaire suite 2

Quel diamètre pouvait-elle avoir :

Environ 30 pieds.

Est-ce que c’était un terrain cultivé :

C’était un clos de vaches.

Les animaux de ce clos ont-ils été malades :

Je ne le sais pas.

Les voisins ont-ils déjà parlé que quelqu’ un serait entré dans leur demeure la nuit

Non.

Serait-ce arriver plus tard :

Mon frère a eu connaissance d`autre choses mais je ne demeurais plus a la maison.

As-tu vu l`appareil :

Au travers de mon drap et de ma tête de lit j`ai vu des lumières

Y avait-il des couleurs :

Oui.

Quand tu tes senti paralysée est-ce que c’était certain membre ou si tu étais toute paralysée : non s est ma sœur. Elle était toute engourdie quand elle c’est réveillé.

Les as t’elles vus.

Non.

La première fois avez-vous vus des traces.

Non. Je n’en ai pas parlé.

Est-ce u il y a eu un organisme qui a été enquêté sur le cas.

Non on n’en a jamais parlé.

Est-ce qu’il y avait quelque chose de déranger dans la maison.

Non.

Est-ce qu’il y avait des traces ou emprunte dans l’escalier.

As-tu senti des picotements ou quelques du genre quand ils ont passé les appareils au dessus de toi.

Je ne peu pas te dire.

 

Il y a eu un enregistrement sur cassette audio de l’enquête.

C .R .U

De Sainte-Brigide, Québec.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :